Vous êtes ici

XXVe Dimanche du temps ordinaire

Dimanche 18 Décembre 2022

Alléluia. Alléluia.
Jésus Christ s’est fait pauvre, lui qui était riche,
pour que vous deveniez riches par sa pauvreté.
Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (16, 1-13)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Un homme riche avait un gérant
qui lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens.
    Il le convoqua et lui dit :
‘Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet ?
Rends-moi les comptes de ta gestion, car tu ne peux plus être mon gérant.’
    Le gérant se dit en lui-même :
‘Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gestion ?
Travailler la terre ? Je n’en ai pas la force.
Mendier ? J’aurais honte.
    Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance,
des gens m’accueillent chez eux.’
    Il fit alors venir, un par un,
ceux qui avaient des dettes envers son maître.
Il demanda au premier :
‘Combien dois-tu à mon maître ?’
    Il répondit :
‘Cent barils d’huile.’
Le gérant lui dit :
‘Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante.’
    Puis il demanda à un autre :
‘Et toi, combien dois-tu ?’
Il répondit :
‘Cent sacs de blé.’
Le gérant lui dit :
‘Voici ton reçu, écris 80’.

    Le maître fit l’éloge de ce gérant malhonnête
car il avait agi avec habileté ;
en effet, les fils de ce monde sont plus habiles entre eux
que les fils de la lumière.
    Eh bien moi, je vous le dis :
Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête,
afin que, le jour où il ne sera plus là,
ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles.

    Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose
est digne de confiance aussi dans une grande.
Celui qui est malhonnête dans la moindre chose
est malhonnête aussi dans une grande.
    Si donc vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête,
qui vous confiera le bien véritable ?
    Et si, pour ce qui est à autrui, vous n’avez pas été dignes de confiance,
ce qui vous revient, qui vous le donnera ?
    Aucun domestique ne peut servir deux maîtres :
ou bien il haïra l’un et aimera l’autre,
ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre.
Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »

Pour télécharger la feuille d'annonces, veuillez cliquer sur le lien suivant :  https://saint-die.catholique88.fr/sites/default/files/psaintdie-2716/dim...

Pour la dernière journée de leur pèlerinage à Rome, les quelque 2.500 servants d’autel français ont rencontré  vendredi 26 août le pape François pour une audience au Vatican.

"Chers servants d’Autel, bonjour et bienvenue !

Je suis heureux de vous accueillir à l’occasion de votre pèlerinage. (...) Vous avez fait une pause au cœur de vos vacances pour prendre votre bâton de pèlerin. (...)
Le thème de votre pèlerinage « viens, sers et va » est très beau et parlant. “viens” : Le Seigneur t’appelle. Il t’appelle à le rencontrer, et tout particulièrement en cet évènement important qu’est la messe dominicale. Cher jeune, je sais que, peut-être, tu te retrouves le seul de ton âge à la messe, qui te semble triste, ou bien tu penses parfois que tu t’ennuies au milieu de personnes plus âgées. (...)

C’est un honneur de servir Jésus lorsqu’il donne sa vie pour nous dans l’Eucharistie. Par ta participation à la liturgie en assurant ton service, tu offres à tous un témoignage concret de l’Évangile. Ton attitude durant les célébrations est déjà un apostolat pour ceux qui te regardent. Si tu accomplis ton service de l’Autel dans la joie, avec dignité et avec une attitude priante, tu susciteras certainement chez les autres jeunes un désir de s’engager aussi dans l’Église.

Mais servir la messe demande une suite : “sers et va”. Vous savez que Jésus est présent dans la personne des frères que l’on rencontre. Après avoir servi Jésus à la messe, il vous envoie le servir dans les personnes que vous rencontrez dans la journée, surtout si elles sont pauvres et malheureuses, car il est particulièrement avec elles.Vous avez peut-être des amis qui vivent dans des quartiers difficiles ou qui connaissent de grandes souffrances, des dépendances ; vous connaissez des jeunes qui sont déracinés, migrants ou réfugiés. Je vous invite à les accueillir généreusement, à les sortir de leur solitude et à en faire vos amis.
J’insiste là-dessus : proximité entre vous, proximité avec les membres de vos familles, proximité avec les autres jeunes. (...) Tu feras mieux de privilégier les relations amicales réelles, pas celles virtuelles, qui sont des illusions qui t’emprisonnent et te coupent de la réalité.

Une autre chose aussi importante est la relation que vous avez avec les personnes âgées, avec vos grands-parents. Quel regard portez-vous sur les anciens ?

Pour ceux qui ont de la chance d’avoir encore leur grand-père ou leur grand-mère, il faut profiter de leur présence, de leurs conseils, de leurs expériences. Souvent ce sont eux qui vous emmènent à la messe et vous parlent de Dieu.

Les anciens sont une ressource nécessaire pour votre maturité humaine. Aujourd’hui le risque est de ne plus savoir d’où tu viens, de perdre tes racines, tes repères. (...)
Je ne cesserai jamais de le dire aux jeunes que je rencontre et je te le dis aujourd’hui, particulièrement à toi jeune servant de messe : « ne renonce jamais à tes rêves, n’enterre jamais définitivement une vocation » (Ibid., n. 272). Et, justement, le service d’Autel pourrait susciter en toi un désir de répondre à l’appel du Seigneur, dans la vie sacerdotale ou religieuse. Pourquoi pas ? Alors, n’aie pas peur !  (...)
Enfin, je vous invite fortement à vous confier au Seigneur par la Vierge Marie. (...)

Chers jeunes, merci d’être venus ! Je vous porte dans ma prière. Je vous bénis chacun de tout cœur, ainsi que les personnes que vous aimez, et aussi vos évêques, vos prêtres, vos animateurs ici présents et tous les jeunes de vos diocèses. Bonne route ! S’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi."

Pape François

Vous trouverez le texte intégral du pape en cliquant sur le lien suivant : https://fr.aleteia.org/2022/08/26/document-le-discours-du-pape-francois-...


Chaque mardi, les prêtres du Doyenné se retrouvent pour partager un repas, une occasion pour eux de vivre un moment convivial et fraternel.
Vous aimez cuisiner ? Rejoignez notre petite équipe, selon vos disponibilités, et élaborez soit une entrée, un plat de résistance ou un dessert. C'est un temps donné pour nos prêtres. Merci pour eux.
Renseignements au presbytère, 03 29 56 12 88.

 

 

Horaires de messes

Vendredi 7 octobre - 8:30 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +
Samedi 8 octobre - 9:00 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +
Samedi 8 octobre - 18:30 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +
Dimanche 9 octobre - 9:00 Eglise Saint-Martin de Saint-Dié +
Dimanche 9 octobre - 10:30 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +

Nos Paroisses