Vous êtes ici

XXXIIIe Dimanche du temps ordinaire

Dimanche 13 novembre 2022

Chers frères et sœurs,

Réunis en Assemblée plénière à Lourdes, nous avons entendu la stupéfaction, la colère, la tristesse, le découragement suscités par ce que nous apprenons au sujet de Mgr Michel Santier, ancien évêque de Luçon puis de Créteil, et maintenant au sujet de Mgr Jean-Pierre Ricard, ancien archevêque de Montpellier puis de Bordeaux.

Nous sommes conscients que ces révélations affectent douloureusement les personnes victimes, en particulier celles qui avaient choisi de nous faire confiance. Nous constatons l’ébranlement de nombreux fidèles, de prêtres, de diacres, de personnes consacrées. Ces sentiments sont également les nôtres. Membres d’un même corps ecclésial, nous sommes nous aussi blessés, atteints en profondeur.

Dans le cas de Michel Santier, nous avons vivement conscience des responsabilités qui nous reviennent et nous avons travaillé pendant notre Assemblée à identifier les dysfonctionnements et les erreurs qui ont mené à une situation choquante pour tous.

Certains ont pu se demander si le droit de l’Église n’organisait pas une forme d’impunité ou de traitement particulier des évêques. Ils pensent, à juste titre, que la responsabilité épiscopale renforce chez ceux qui l’exercent le devoir de droiture et la légitime exigence des fidèles comme de l’institution ecclésiale. Nous le redisons avec force : il n’y a pas, et il ne peut pas y avoir, d’impunité des évêques.

En raison même de la nature de leur charge apostolique, les évêques dépendent directement du Saint-Siège. Les procédures qui les concernent sont plus complexes et prennent davantage de temps. Nous nous engageons à travailler avec le Saint-Siège aux clarifications et aux simplifications qui s’imposent. Nous avons décidé de mettre en place un Conseil de suivi qui nous permettra de ne pas affronter seuls et entre nous ces situations.

Certains s’interrogent : dans les circonstances présentes, quel crédit donner aux engagements pris il y a un an pour tirer les conséquences du rapport de la CIASE ? Nous pouvons en donner l’assurance : une transformation des pratiques est bel et bien en cours, avec l’aide de nombreux fidèles laïcs particulièrement qualifiés, dont des personnes victimes. Des décisions sont déjà prises et mises en œuvre. Diocèses et mouvements d’Église s’impliquent de manière plus construite dans la protection des mineurs. Les groupes de travail décidés il y a un an rendront leurs conclusions en mars 2023. Nous venons de faire un point d’étape avec eux au cours de cette Assemblée. Ce travail de fond commence à porter du fruit. Nous continuerons sur cette lancée.

Une autre question habitait nos cœurs au début de l’Assemblée plénière : y a-t-il, y aura-t-il d’autres affaires de ce genre ? La condition humaine étant ce qu’elle est, nul n’est à l’abri de fautes graves et dramatiques. Mais nous pouvons et nous voulons renforcer dans l’Église les processus qui les limitent au maximum et les traitent adéquatement quand elles surviennent.

Dans ce contexte, le communiqué du Cardinal Jean-Pierre Ricard nous a tous bouleversés. Son initiative de révéler lui-même un fait grave de son passé est importante. Nous avons mentionné l’ensemble des situations que nous connaissons. Elles concernent des évêques qui ne sont plus en fonction. Elles ont toutes fait l’objet d’un traitement judiciaire.

Frères et sœurs, humblement mais de tout cœur, nous continuons le travail entrepris pour que l’Église soit une maison plus sûre. Les personnes victimes demeurent plus que jamais au cœur de notre attention. Vos attentes et vos exigences sont légitimes et vraiment entendues. Nous les accueillons comme venant du Seigneur lui-même. C’est tous ensemble, nous en avons conscience, que nous pouvons contribuer à une fidélité renouvelée à l’Évangile. Telle est notre détermination résolue. Telle est notre humble prière.                              

                                                                                                    À Lourdes, le 8 novembre 2022

 


Alléluia. Alléluia.
Redressez-vous et relevez la tête,
car votre rédemption approche.
Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (21, 5-19)

    En ce temps-là,  comme certains disciples de Jésus parlaient du Temple,
des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient,
Jésus leur déclara :
    « Ce que vous contemplez, des jours viendront
où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. »
    Ils lui demandèrent :
« Maître, quand cela arrivera-t-il ?
Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? »
    Jésus répondit :
« Prenez garde de ne pas vous laisser égarer,
car beaucoup viendront sous mon nom,
et diront : ‘C’est moi’,
ou encore : ‘Le moment est tout proche.’

Ne marchez pas derrière eux !

    Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres,
ne soyez pas terrifiés :
il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. »
    Alors Jésus ajouta :
« On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume.
    Il y aura de grands tremblements de terre
et, en divers lieux, des famines et des épidémies ;
des phénomènes effrayants surviendront,
et de grands signes venus du ciel.

    Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ;
on vous livrera aux synagogues et aux prisons,
on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs,
à cause de mon nom.
    Cela vous amènera à rendre témoignage.
    Mettez-vous donc dans l’esprit
que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense.
    C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse
à laquelle tous vos adversaires ne pourront
ni résister ni s’opposer.
    Vous serez livrés même par vos parents,
vos frères, votre famille et vos amis,
et ils feront mettre à mort certains d’entre vous.
    Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom.
    Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu.
    C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »

Si vous souhaitez télécharger la feuille d'annonces, veuillez cliquer sur le lien suivant : https://saint-die.catholique88.fr/sites/default/files/psaintdie-2716/dim...


Journée nationale du secours catholique

Dimanche 20 novembre à 10h30 à la cathédrale
Le secours catholique organisera un petit marché de Noël à l'entrée de l'église.


Prochaine rencontre des équipes enseignantes
Jeudi 17 novembre à 14 h.
Maison Charles-de-Foucauld


Prochaine rencontre du groupe "Net For Good"
Jeudi 17 novembre à 16 h 30.
Maison Charles-de-Foucauld


Groupe "Découverte de la Bible ensemble"
Prochaine rencontre

Jeudi 17 novembre à 20 h 30
Maison Charles-de-Foucauld


Les membres de la conférence Saint-Vincent-de-Paul de Saint-Dié remercient chaleureusement les personnes qui généreusement ont donné l’année dernière à l’occasion de la quête de Saint-Vincent-de-Paul.  Cette année, la quête annuelle de la Conférence aura lieu :
les 12 et 13 novembre  à la sortie des messes.
                 (Cathédrale, Sainte Marguerite et Saint Martin).
Nous lançons un appel à toute personne désireuse de donner une heure de son temps pour venir avec nous visiter des personnes seules, pour accompagner des personnes en situation difficile.
Merci de vous signaler au 07 80 32 93 63. De même si vous avez connaissance de personne qui serait heureuse d'être visitée, merci de nous le signaler à ce même numéro.     
    ‘’L’exacte balance est le symbole de la justice. La charité, elle n’a pas de balance. Elle ne pèse personne. Mais tous, au dernier jour, nous serons pesés sur la charité’’.  Mgr Jean Rodhain.

 

Horaires de messes

Mardi 29 novembre - 8:30 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +
Mercredi 30 novembre - 8:30 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +
Jeudi 1 décembre - 18:30 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +
Vendredi 2 décembre - 8:30 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +
Samedi 3 décembre - 9:00 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +
Samedi 3 décembre - 18:30 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +
Dimanche 4 décembre - 9:00 Eglise Saint-Martin de Saint-Dié +
Dimanche 4 décembre - 10:30 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +

Nos Paroisses