Vous êtes ici

IVe Dimanche du temps ordinaire

Dimanche 28 janvier 2024

               Fresque anonyme du XIe siècle, Autriche - Jésus à la Synagogue

Alléluia. Alléluia.
Le peuple qui habitait dans les ténèbres
a vu une grande lumière.
Sur ceux qui habitaient dans le pays et l’ombre de la mort,
une lumière s’est levée.
Alléluia. (Mt 4, 16)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (1, 21-28)

Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm.
Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue, et là, il enseignait.
On était frappé par son enseignement,
car il enseignait en homme qui a autorité,
et non pas comme les scribes.
Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur,
qui se mit à crier :
« Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ?
Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu. »
Jésus l’interpella vivement :
« Tais-toi ! Sors de cet homme. »
L’esprit impur le fit entrer en convulsions,
puis, poussant un grand cri, sortit de lui.
Ils furent tous frappés de stupeur
et se demandaient entre eux :
« Qu’est-ce que cela veut dire ?
Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité !
Il commande même aux esprits impurs, et ils lui obéissent. »
Sa renommée se répandit aussitôt partout,
dans toute la région de la Galilée.

Feuille d'annonces - IVe dimanche du Temps Ordinaire : Dimanche 28 janvier

 

 

Dimanche 4 février, après les Vêpres Solennelles,

tous les paroissiens sont conviés à partager des crêpes dans une ambiance chaleureuse,

à la maison Charles-de-Foucauld.

 

 

Pour Pâques,

le service de la catéchèse de la paroisse vous propose une vente de différents fromages en provenance du Haut Doubs.

Ainsi, vous aiderez à financer la sortie de fin d'année des enfants.

Vous trouverez des bulletins de commande à la sortie des églises et au presbytère.

La date limite pour commander : samedi 23 mars 2024

Vous pouvez déposer vos commandes au presbytère.

La livraison aura lieu le samedi 30 mars 2024, maison Charles-de-Foucauld de 9h30 à 12h.

Bon de commande à télécharger : Microsoft Word - Document1

 

Une quête sera organisée à la sortie de chaque messe les 27 et 28 janvier.

 

 

 

« Tout près de toi est la Parole, elle est dans ta bouche et dans ton cœur » nous dit l’Apôtre Paul (Rm 10, 8). La Parole qui mûrit en notre cœur, à la croisée de notre expérience, de notre réflexion et de notre méditation, veut à son tour habiter nos paroles et les transfigurer. Depuis maintenant trois ans, notre livret de Carême propose deux étapes : un temps personnel en vue d’un cheminement intérieur et un temps communautaire afin de partager quelque chose de ce chemin personnel.

À travers ce partage spirituel – qui n’exclut pas celui d’une part du meilleur gâteau maison ! – peuvent grandir « des communautés selon l’Évangile » selon le souhait de Mgr BERTHET. Ce qui nous unit, ce qui fait de nous une communauté de croyants, frères et sœurs dans le Fils unique, est en effet la Parole de Vie, la Bonne Nouvelle de notre salut, l’Évangile de Dieu dont l’annonce est un « culte spirituel » rendu à Dieu (cf. Rm 1, 9). Au sein d’une même communauté, nous mettons en commun au profit de tous, ce que chacun a de meilleur, selon le caractère spécifique de cette communauté. Dans une communauté qui veut vivre selon l’Évangile, comment ne pas partager ce que chacun reçoit de ce même Évangile ?

Comme je le remarquais au début de l’Avent, « les six participants français au synode romain ont témoigné à Lourdes lors de l’Assemblée plénière de la Conférence des évêques de France de l’expérience très forte qu’ils y ont vécu. La ‘conversation dans l’Esprit’, bien plus qu’une méthode, a été le lieu où a pris corps une parole plus profonde que tout ce qui avait été dit par les uns et les autres, une parole fécondée par l’Esprit. Plusieurs participants aux rencontres qui ont eu lieu à travers le diocèse sur ce même mode en ont fait spontanément le constat. »

Forts de ce constat, nous vous proposons de vous appuyer sur cette méthode pour vivre des rencontres tout au long du Carême. Nous cheminerons cette année avec la première lettre de saint Pierre, indépendamment du cycle liturgique des lectures du dimanche (un extrait de cette lettre est lu le premier dimanche, mais ne le cherchez pas dans ces pages, il n’y est pas proposé !) On dit de la lettre de saint Jacques que nous avons lue l’an passé qu’elle est, de tous les écrits du Nouveau Testament, celui qui se rapproche le plus de ce que pouvait être la prédication de Jésus. Celle de Pierre, moins ‘rugueuse’, s’en rapproche par certains aspects. Nous l’aborderons dans ces pages sous le prisme de l’espérance. Une introduction à la première lettre de saint Jean lue pendant le temps pascal, vous aidera à prolonger votre partage après Pâques.

À tous un très beau chemin de Carême pour une « vive espérance », nous qui sommes appelés à partager « la gloire éternelle » de Dieu !

Père Denis BELIGNÉ
Administrateur diocésain

Nous avons privilégié cette année une approche dans le prolongement de l’année dernière autour de la 1ère Épître de saint Pierre, dans la contemplation de l'œuvre de Pierre Soulages... en hommage aussi à Mgr Berthet qui a écrit sa 1ère exhortation pastorale à l’appui de cette Épître.

Sur la route de notre conversion pastorale, pour « des communautés selon l’Évangile », puissions- nous vivre ce temps de Carême et de Pâques en s’inscrivant davantage dans l’esprit du processus impulsé par notre pape François :

« Le but du processus synodal n’est pas de produire des documents mais d’ouvrir des horizons d’espérance pour l’accomplissement de la mission de l’Église. »
Extrait de Instrumentum Laboris (Octobre 2023)

Version numérique à télécharger (gratuite) :

Livret de carême "Chemins d'espérance" : diocese_de_saint-die_livret_careme_2024_chemins_desperance.pdf

 

Saint Paul était-il misogyne ?

Journée Bible – Intervention du père Olivier Bourion

Une journée Bible inter-diocésaine s'est déroulée le samedi 20 janvier 2024 au Domaine de l'Asnée, à Villers-les-Nancy, et en retransmission directe à la Maison diocésaine d'Épinal. Organisée par les services lorrains de formation (diocèses de Saint-Dié, Nancy et Toul, Metz et Verdun), cette édition 2024 avait pour thème « Saint Paul était-il misogyne ? ».

Le père Olivier Bourion, bibliste, a animé cette journée et a permis aux participants de mieux comprendre les positions de saint Paul au sujet des femmes et de la relation femme-homme.

Quand on lit saint Paul, certains passages peuvent nous [rester] en travers de la gorge […]. Ça pourrait nous donner une image de Paul complétement fausse, en faire quelqu’un qui n’aime pas les femmes, qui est misogyne.

Père Olivier Bourion, bibliste et prêtre du diocèse de Saint-Dié

Découvrez ci-dessous l'intervention du père Olivier Bourion en deux parties, la deuxième partie étant axée sur la Lettre de saint Paul aux Éphésiens  (enregistrements effectués et diffusés par le diocèse de Nancy-Toul) :

Partie 1

Partie 2

Horaires de messes

Vendredi 23 février - 8:30 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +
Samedi 24 février - 9:00 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +
Samedi 24 février - 18:30 Eglise Notre-Dame de Galilée de Saint-Dié +
Dimanche 25 février - 9:00 Eglise Saint-Martin de Saint-Dié +
Dimanche 25 février - 10:30 Cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié +

Nos Paroisses